Vins Terroir

Edition du 03/04/2018
 

Domaine de Chevalier

Talent

Domaine de CHEVALIER

Au sommet, en blanc comme en rouge


“Seul un grand terroir peut produire un grand vin, précise Olivier Bernard. Les vignes du Domaine de Chevalier sont entourées d’une forêt créant un véritable écosystème d’une part, mais aussi un effet de serre qui favorise la maturation des raisins. Un grand vin naît toujours dans des conditions extrêmes, c’est sur un terroir difficile qu’il tire sa grandeur. Au Domaine de Chevallier, le terroir composé de sols pauvres et complexes, il impose à la vigne d’aller puiser au plus profond la minéralité. Le vignoble, de par son environnement, ajoutés aux soins apportés aux vignes, à l’aération du sol avec le labour avec le cheval, du suivi très précis, du tri des raisins à la vendange, du respect de la peau des raisins vecteur de la qualité des tanins du vin rouge, du travail par gravitation dans le cuvier, de l’élevage en barriques très maîtrisé… Rien n’est laissé au hasard… tous les paramètres comptent. Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique. À Chevalier, nous avons un cuvier en forme “tulipe”, de petites cuves de 80 hl un peu plus refermées en haut (d’où son nom) qui nous permettent des vinifications très pointues, c’est un petit cuvier “bijou”, à l’image du travail que je réalise au Domaine de Chevalier. Depuis cinq ans nous avons un érafloir extraordinaire, un robot avec des “doigts” pour érafler les raisins. Plus j’avance dans ma vie de viticulteur et plus je crois en la précision de notre travail, à toutes les étapes, c’est l’élément fondamental qui révèle les grands terroirs. Le 2016 est “le” grand millésime de ces dix dernières années, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais.

   

Domaine de Chevalier

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16

Email : olivierbernard@domainedechevalier.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château PONTAC-MONPLAISIR


Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. “En 1920, mon père, Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955, que j’entrepris le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux. Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, mon fils travaille avec moi, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands Crus Classés.” Alain Maufras nous dit qu'au Château Pontac-Monplaisir, la récolte 2017 s'est avérée compliquée, mais le quota a pu être réalisé. Les blancs sont intéressants, notamment les Sémillons et les Sauvignons gris; les rouges Merlot sont satisfaisants, certaines parcelles ont mieux mûri que d'autres, les rouges Cabernet-Sauvignon ont été plus difficiles à vinifier que les Merlots, mais, dans l'ensemble, ce sera bien. A la vente en 2018, les 2015, et un nouveau vin millésime 2015 Les Prémices de Pontac Monplaisir, lequel a déjà été commercialisé début Octobre 2017. Rénovation des bâtiments prévue cette année. Beaucoup apprécié ce Pessac-Léognan rouge 2015, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu. Excellent 2014, marqué par des notes d’épices et d’humus caractéristiques, des tanins bien équilibrés et ronds à la fois, une bouche corsée, est un vin charnu et classique. Beau Pessac-Léognan blanc 2015, frais et suave à la fois, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, vraiment réussi, élégant, d’une finale marquée par le coing et le grillé. Le 2014, qui allie la fraîcheur à la richesse, de belle robe brillante et limpide, de bouche savoureuse avec des nuances de miel et de pêche mûre, idéal, par exemple, sur des noix de Saint-Jacques aux raisins ou des huîtres chaudes à la bretonne. Le 2013, ample et persistant, est de robe dorée, aux notes de rose et d’aubépine, élégant et persistant, de bouche délicate.

Jean et Alain Maufras
20, rue Maurice Utrillo
33140 Villenave d'Ornon
Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88
Email : contact@pontac-monplaisir.fr
Site personnel : www.pontac-monplaisir.fr

Clos JEAN


Au sommet de son appellation. La famille exploite deux propriétés : Clos Jean et Château de Rondillon depuis 7 générations. Les deux vignobles situés sur les coteaux au centre de l’appellation Loupiac offrent une topographie et une exposition sud sud ouest de tout premier plan. Les cépages classiques (Sémillon, Sauvignon et Muscadelle) offrent des vins d’une belle complexité en bouche. Vendanges manuelles par tris successifs, vinification avec maîtrise des températures, élevage en cuves avec léger passage en barriques... Clos Jean est un vignoble de 20 ha (80% Sémillon, 20% Sauvignon). Dans cette belle chartreuse du XVIIIe siècle, avec une cour intérieure, l’ambiance est reposante et sereine. Les chais sont très traditionnels de cette région, où l’authentique du début du XXe siècle côtoie le modernisme du XXIe siècle. Voilà un superbe Loupiac Clos Jean 2015, où s’entremêlent des nuances de miel, d’abricot confit et de brioche, d’une douce onctuosité, un vin ample, classique, aux nuances de coing, de miel et de fruits confits en bouche, qui mêle finesse et structure et s’associe, notamment, à un veau à la crème ou des Saint-Jacques aux poireaux. Le Loupiac Petit Clos Jean 2015 est plus vif, vraiment excellent, tout en bouche, avec ces nuances de pomme et de fumé, mêle suavité et finesse, est à prévoir, lui, avec un riz au lait ou une soupe d'abricots. Goûtez le Sublime de Clos Jean 2011, concentré, complexe et velouté, au nez de rose, intense au nez comme en bouche, légèrement miellé, très riche et très fin à la fois, et le Bordeaux rouge Clos Jean 2015, corsé, de belle robe soutenue, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des arômes de fruits mûrs, classique de ce beau millésime.

Lionel Bord

33410 Loupiac
Téléphone :05 56 62 99 83
Email : vignobles.bord@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignoblesbord.fr

Domaine de la CASA BLANCA


Fondé vers 1870, le domaine est l’un des plus anciens de la Côte Vermeille. Sur 8 ha de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent nais- sance à des vins généreux, exprimant pleinement ces terroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin doux naturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labours au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Toujours le meilleur Collioure rouge 2015, 80% Grenache noir, 10% Syrah et 10% Mourvèdre, élevage pendant 12 mois, bien corsé, d’une belle robe pourpre, dense, avec des tanins puissants mais bien mûrs, au nez où dominent les fruits cuits et la garrigue, bien typé. Le Collioure rouge Lliminari 2015, 40% Mour- vèdre, 30% Syrah, 20% Grenache et 10% Cari- gnan, élevage 12 mois, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de sous-bois, d’épices et de mûre, aux tanins riches et soyeux à la fois, de bouche délicatement parfumée, aux nuances de cassis et de poivre, que l’on peut associer aussi bien avec côte de bœuf poêlée au beurre d'anchois que sur un lapin aux abricots et au romarin. Remarquable Banyuls blanc Les Escoumes 2014, avec ces senteurs délicates de lis et de végétal, très typé, marqué par son Grenache, parfait, par exemple, avec des abricots rôtis à la crème au nougat ou foie gras aux figues en feuille de brick. Le Banyuls rouge Roudoulère 2015, 90% Grenache noir et 10% Grenache gris, élevage pendant 13 mois en fûts, est de couleur profonde, avec des tanins denses et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et le café.

Laurent Escapa, Hervé Levano et Valérie Reig
16, avenue de la Gare
66650 Banyuls-sur-Mer
Téléphone :04 68 88 12 85 et 06 70 10 55 81
Email : domainedelacasablanca@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/casablanca

CHATEAU FABAS


Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec quelque 63 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin et ses deux fils, Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. “En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en vins de cépage. Nous avons beaucoup planté les cépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, un nouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela. J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants en Languedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”. Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, et replanté ces dernières années. Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer des macérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un pressoir pneumatique.” Superbe Minervois cuvée Seigneur 2014, tout en nuances aromatiques, avec ces notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges surmûris, un vin ferme et riche, tout en bouche, parfait sur une terrine de sanglier. Le vin est né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud, 25 hl/ha de rendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Le Minervois Le Moural 2014, aux tanins enrobés, de robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), sera idéal avec un cuissot de lapin au romarin ou un jarret de veau aux cèpes séchés. Particulièrement suave, le Minervois Serbolles blanc 2014 (Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure.

Roland, Yann et Loïc Augustin
Domaine de Fabas
11800 Laure-Minervois
Téléphone :04 68 78 17 82
Télécopie :04 68 78 22 61
Email : chateaufabas@wanadoo.fr
Site : chateaufabas
Site personnel : www.chateaufabas.com


> Nos dégustations de la semaine

GITTON Père et Fils


Cela me fait à chaque fois plaisir de revoir Pascal Gitton, et cette fois-ci, c?était sur place, chez lui. 
Pascal s?attache à élever des vins très marqués par leurs différents terroirs et la ?main de l?homme?. Créés en 1945 par Marcel Gitton à partir d'un demi hectare de vigne, les Vignobles Gitton Père et Fils s'étendent aujourd'hui sur 27 ha judicieusement répartis parmi les meilleurs climats du terroir, sur des sols riches en diversités sur les communes de Sancerre et de Ménétréol. En Pouilly, 7,5 ha de vignes se répartissent sur les communes St Andelain, sols calcaires, et de Pouilly-Loire, sols calcaires ou marneux qui confèrent au Sauvignon blanc (ou blanc Fumé), une finesse supplémentaire.
?Les fermentations en 2015 ont été très longues, peu d?acidité, les vins seront plus gourmands, moins typés Sancerre, nous explique Pascal Gitton. Les millésimes 2013 et 2014 demandent du temps pour se faire. 2014 Belles Dames, Montachins mais aussi l?Amiral et les Herses. Je trouve l?Amiral 2014 extraordinaire. Rapport qualité-prix Les Herses et l?Amiral 2014 sont formidables. Les Herses, Le Pouilly 2013 sont superbes, ils se sont ouverts. J?ai encore des 2012, je commence seulement à commercialiser Larrey et Galinot 2012, je propose Larrey 2010 qui est un vin de calcaire et Galinot 2009 et 2010, ces deux vins ont reçu une pluie de médailles dont une d?Or au concours de Bruxelles, ce qui est une vraie référence, et cela fait plaisir. Je n?ai pas fait de Galinot et Larrey ni en 2011, ni en 2013, je trouvais que la matière première ne correspondait pas à ce niveau de notoriété, ce sont deux vins d?excellence.
Le Sancerre rouge connaît un grand succès à Paris dans beaucoup de restaurants et de brasseries, la demande augmente de façon très significative. Notamment Les Romains et les Herses 2013, ce sont des vins rouges pas trop tanniques, plutôt sur le fruit, vinifiés en cuve ouverte avec pigeage, ils offrent une bouche gourmande, assez fruitée et bien équilibrée.?
Un festival qui commence par ce très beau Sancerre blanc Silex Les Herses 2014, finement bouqueté, complexe, qui mêle fraîcheur et charpente, au nez citronné, très équilibré, raffiné, tout en bouche. Le Sancerre blanc Les Montachins 2014, charmeur par sa vivacité, bien vinifié, d?une belle persistance aromatique, de robe délicate, un vin souple et frais, bien marqué par les fleurs fraîches. On poursuit avec le Sancerre blanc Les Crilles 2014, tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élégant, au nez de rose et d?amande, de bouche flatteuse comme cet autre Sancerre blanc Les Belles Dames 2014, toujours très typé par son sol de Silex sparnacien, à déboucher sur une andouillette au four ou des rougets rôtis à la sauge. Superbe Sancerre blanc La Vigne du Larrey Monopole 2014, un vin très bien vinifié, de robe brillante et limpide, nez de fougère et d?acacia, d?une jolie rondeur, suave et persistant. 
Le Sancerre blanc Les Montachins 2015, dont le terroir est situé à l?ouest où les vignes sont protégées par une colline, dégage un nez puissant d?aubépine et de chèvrefeuille, tout en rondeur et persistant en bouche, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d?une jolie finesse, alliant rondeur et vivacité au palais. Le Sancerre Sauvignon blanc Silex 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité comme ce Sancerre blanc L?Amiral 2014, au nez fin où l?on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix fraîche, vraiment très agréable, d?une longue finale.
Joli Sancerre rouge Les Romains 2015, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant, riche au nez comme en bouche comme ce Sancerre rouge Les Pommereaux 2014, au nez dense avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, classique, alliant finesse et structure. Son Sancerre rosé Les Romains est régulièrement une réussite.

Pascal et Denise Gitton
Chemin de Lavaud
18300 Ménétréol-sous-Sancerre
Tél. : 02 48 54 38 84
Email : gittonvin@wanadoo.fr
www.gitton.fr


Clos La PETIT CROIX


C?est le plus petit vignoble de Lalande-de- Pomerol (0,38 ha) crée en 1956 par le Grand père de l?actuel propriétaire, Pierre Brunot. A la fois négociant et jeune viticulteur, il baigne dès son enfance dans le monde du vin en passant ses vacances dans la propriété viticole de son grand père que l?on peut considérer comme un jardin avec ses 2436 pieds de vignes (95% Merlot et 5% Cabernet franc).
Vous apprécierez son Lalande-de-Pomerol 2013, élevé 18 mois en barriques. de couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominent, la prune la fraise mûre et les sous-bois, ample, est d?une belle persistance.

Pierre Brunot
12, rue des Écoles (Adresse Postale : SARL VMD - 160, rue Raymond Lavigne - 33110 Le Bouscat)
33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 06 47 97 19 81
Email : pierrebrunot@hotmail.com


Éric COTTAT


Son Sancerre rouge La Vallée des Vignes 2015, Pinot Noir, Vignes plantées en 1989 et 1990 sur sol argilo-limoneux, culture raisonnée, élevage 50% en fûts de chêne et 50% en cuves durant 10 mois, est coloré, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant et charpenté, riche au nez comme en bouche, de très bonne évolution (9,50 € environ).
Le Sancerre blanc 2016, tout en fruité et en finesse, souple, aux arômes d?agrumes et de fleurs blanches, est d?une très jolie tenue en bouche, d?une longue finale, et se plaira avec une truite ou un risotto au fromage. Goûtez aussi le Sancerre rosé 2016, de robe brillante, aux nuances de pêche et de lis, de bouche fraîche, ample et fine, avec une finale légèrement poivrée.

Le Thou
18300 Sury-en-Vaux
Tél. : 02 48 79 02 78
Email : eric.cottat@free.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017

 



BRIXON-COQUILLARD


POINSOT Frères


Château PAILLAS


Château de CRAIN


Domaine Jean CHARTRON


Château GAUTOUL


Domaine Guy ROBIN


Jacques ILTIS & Fils


Georges KLEIN et Fils


Maison MOLLEX


Domaine de La GAUTERIE


Champagne BEAUGRAND


Château LAGARDE


Vins LAMBERT


BONNET-GILMERT


Domaine Alain GEOFFROY


Château FONROQUE


Domaine METRAT & Fils


Vignobles PELLE


Château CLOS des PRINCE


Château LAJARRE


Château LANIOTE


Domaine de CHEVALIER


Albert de MILLY


Château BOURGUET


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château VAISINERIE


Jean-Pierre DICONNE


LEJEUNE-DIRVANG


Château le TUQUET


Domaine André MATHIEU


Domaine de la SOLITUDE


Château de MAUVES


Domaine La MEREUILLE


Philippe LECLERC



CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE BELLEVUE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


HENRY NATTER


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales