Vins Terroir

Edition du 14/04/2020
 

Château Grand Puy Lacoste

Sommet

Château GRAND-PUY-LACOSTE


Retenu par la fameuse classification de 1855, le Château Grand-Puy-Lacoste est l’une des plus anciennes propriétés du Médoc. À la fin du XVe siècle, le Domaine appartenait à M. de Guiraud, Conseiller au Parlement de Bordeaux, c’est en 1978, que la famille Borie en fait l’acquisition. Aujourd’hui, François-Xavier Borie, qui en est le propriétaire, lui a fait atteindre les sommets. Cette propriété superbe occupe en effet une place à part dans l’histoire des grands crus du Bordelais et son cadastre n’a pas changé d’un iota depuis 1855. L’encépagement est particulièrement bien adapté au terroir et à l’exposition. Les 58 hectares de vignes (75% Cabernet-Sauvignon, 20% Merlot et 5% Cabernet Franc) situés tout autour du château, d’âge moyen de 38 ans plantées sur un terroir vallonné (croupes). Sol composé de grosses graves profondes. Cuvaison longue, élevage en barriques de chêne français (grain fin) dont 75% de bois neuf pendant 16 à 18 mois selon le millésime. François-Xavier Borie, après s’être longtemps investi au Château Ducru-Beaucaillou, l’autre propriété familiale, s’est pris de passion pour son Château Grand-Puy-Lacoste, qui accueille une équipe motivée et compétente.  François-Xavier Borie y vit avec son épouse, Marie-Hélène, et leurs enfants. Leur fille aînée, Émeline, s’occupe plus particulièrement des relations publiques et de la communication en France et à l’étranger. Le château et les bâtiments ont été rénovés, les chais et le cuvier entièrement modernisés. Les vendanges sont volontairement tardives pour obtenir la meilleure maturité possible et sont exclusivement manuelles afin de préserver au mieux la qualité des raisins. Le “double tri” a été complété par un troisième effectué entre les deux tris manuels. Ce 3e tri se fait à la sortie de l’égrappoir et permet d’améliorer encore la qualité du tri baie par baie effectué sur la deuxième table vibrante. Après un égrappage total et dans le respect de la très grande tradition bordelaise, la vinification est menée de façon très classique et fait l’objet d’un suivi constant, de soins attentifs et méticuleux jusqu’à la mise en bouteilles. Des vins caractérisés par cette saveur fruitée de crème de cassis, d’une belle couleur profonde, séveux, corsés, très puissants, avec des tanins soyeux qui révèlent un beau potentiel de garde digne de cet incontournable très Grand Cru Classé, très classique et très typé Pauillac. La qualité des millésimes 2017 : “L'assemblage du Grand-Puy-Lacoste 2017 fait une nouvelle fois une large place au Cabernet-Sauvignon (80%, le reste en Merlot) émontrant, s’il le faut, le potentiel de son terroir à exprimer tous les caractères et le charme des grands Cabernets. Ce vin présente une robe d'un beau rouge rubis brillant et profond. Le bouquet dévoile des arômes de fruits rouges bien mûrs, de violette et d'épices. L'ensemble est complété par une jolie fraîcheur minérale. En bouche, l'attaque est précise, droite et se prolonge sur des tanins mûrs et fondus. Le tout offre un vin d'un très grand équilibre alliant charme, élégance et fraîcheur, avec une longue finale très pure et très aromatique. Ce 2017 permet de rompre avec l'image des millésimes en “7” car il met en valeur la richesse d'expression de ce beau terroir de Pauillac en alliant l'équilibre, le raffinement des fruits et des tanins bien mûrs. 2016 : “c’est un millésime magnifique, poursuit Émeline Borie, avec une qualité de raisins superbe, que ce soit les Merlots ou les Cabernets. Nous avons fait les assemblages le 12 Décembre, qualitativement, le 2016 est supérieur au 2015, qui est déjà un très beau millésime. Ce sont deux millésimes de grande qualité. En 2016, beaucoup de complexité, très grande longueur en bouche, belle maturité, il me fait penser au 1996. D’un point de vue climatique, la saison 2016 a été assez stressante jusqu’à début juillet, puis, à partir de mi-Juillet les températures élevées ont provoqué un stress hydrique. Il a plu le 10 Septembre, juste de quoi réhydrater la vigne jusqu’aux vendanges, cela lui a redonné un souffle.” Le Grand-Puy-Lacoste 2016 est marqué une nouvelle fois par une très grande proportion de Cabernet-Sauvignon dans son assemblage : 79% qui démontre la richesse et le potentiel de son terroir. Ce vin présente une robe d'un rouge pourpre profond et brillant. Les arômes de fruits noirs intenses explosent au nez, renforçant le caractère de raisin bien mûr tout en gardant une jolie fraîcheur minérale. Le tout est rehaussé d'une pointe d'épices et de fleurs. En bouche, les sensations vont crescendo : suave, dense et complexe. 2015 : le 2015 ressemble au 2005, beaucoup de puissance et de caractère, très fondu, d’un très beau potentiel de garde. Le Grand-Puy-Lacoste 2015 s'inscrit dans la série des grands millésimes, démontrant la race et la qualité de ce beau terroir. On y découvre une belle structure très équilibrée composée d'une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (74%), où se dévoile toute la complexité et l'opulence de cette très belle année. Ce vin présente une robe d'un rouge profond et intense. Le bouquet dévoile des parfums opulents de fruits noirs et de cassis très mûrs. L'ensemble se complète par des notes d'épices et de violette, d'une grande fraîcheur, le tout renforcé par une touche de Cabernet franc dans l'assemblage (3%). En bouche, l'attaque est dense et précise. Les arômes et la texture vont crescendo et se prolongent sur des tanins très enrobés, puissants et mûrs. On retrouve ici la trame des plus beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où s'expriment pleinement la complexité de son terroir.

   

Château Grand Puy Lacoste

Domaines François-Xavier Borie
BP 82
33250 Pauillac
Téléphone : 05 56 59 06 66

Email : dfxb@domainesfxborie.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

A. MARGAINE


Une Maison fondée au début du XXe siècle. Les vignes se situent uniquement sur la commune de Villers-Marmery (Premier Cru). Quatre générations se sont succédées et ont construit l’histoire de notre Maison : Gaston, André, Bernard, Arnaud. Mais il serait étroit d’oublier les femmes qui y ont contribué : Adèle, Blanche, Marie-France, Karine. Car c’est bel et bien une aventure de famille. “Préserver le milieu dans lequel nos vignes évoluent est l'une de nos préoccupations essentielles. De nouveaux principes de culture (enherbement, travail du sol) permettent à nos vignes d'exprimer tout leur potentiel.” Sur place, une ambiance familiale pour découvrir ce magnifique Champagne Extra brut, 100% Chardonnay, très bien réalisé, particulièrement charmeur, dégageant une grande fraîcheur en bouche, avec des senteurs de lys et de pomme, une réussite, parfait à l’apéritif ou sur des Saint-Jacques. Superbe cuvée M de Margaine, 95% Chardonnay, 5% Pinot noir, construite sous le principe d'une Solera renouvelée à 25% par an et débutée en 2002, fermentation malolactique partielle, le tout donnant ce Champagne ample, aux senteurs intenses de fruits frais et une pointe d’épices, de mousse abondante, d’une belle finale. Toujours séduisante cette cuvée brut, 90% Chardonnay et 10% Pinot noir, a une couleur limpide, tout en délicatesse, au nez franc et fleuri de rose et de poire mûre, de bouche fruitée, subtilement épicée. Beau 2012, de jolie robe dorée, d’une belle élégance, un vin très harmonieux, au nez complexe (abricot, brioche). Très joli brut rosé, 75% Chardonnay et 25% Pinot noir dont 10% de Coteaux Champenois rouge, généreux, persistant, avec sa mousse crémeuse, sur le fruit bien équilibré.

Arnaud et Karine Margaine
3, avenue de Champagne
51380 Villers-Marmery
Téléphone :03 26 97 92 13
Email : contact@champagnemargaine.com
Site personnel : www.champagnemargaine.com

COMTE DE LAUZE


Le domaine a été créé en 1976. Anne Dayre-Foucher et sa famille élèvent les vins dans le respect de la tradition. La bonne connaissance du terroir ainsi que les techniques évolutives de culture permettent l'élaboration de vins de qualité sur 9 ha de Châteauneuf-du-Pape et de 12 ha de Côtes-du-Rhône. “Anne Dayre-Foucher nous indique qu’en 2020, elle met à la vente, les Châteauneuf-du-Pape rouges 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, les Châteauneuf-du-Pape blancs 2019, les Côtes-du-Rhône rouges 2017, 2018, puis 2019, les Côtes-du-Rhône blanc 2019. Une nouveauté : Réserve de la Comtesse 2018, 60% Grenache, 40% Syrah, dont l’élevage se fait pour moitié en barriques neuves. Que dire des vendanges 2019, sinon que la chaleur a diminué les rendements mais la qualité est au top !” Toujours cet excellent Châteauneuf-du-Pape rouge 2017, élevage durant 4 mois en cuves Inox et une année en foudres et barriques de chêne, 80% Grenache et 20% Syrah, de charpente à la fois puissante et souple, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges complexes (cassis, mûre), des nuances de griotte, de cannelle et de fumé, un vin dense, que l’on vous conseille avec, par exemple, un civet de cuisses de canard ou un agneau aux pommes de terre nouvelles. Un réel plaisir, ce Châteauneuf-du-Pape blanc 2018, 45% Grenache, 35% Roussane, 10% Clairette et 10% Bourboulenc, un vin gourmand, sur des notes de musc et d’aubépine, tout en bouche, de robe brillante et limpide, d’une jolie rondeur, suave. Beau CDR rouge 2018, cépages Grenache et Syrah, vinification traditionnelle, de belle couleur grenat soutenu et intense, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, de très bonne garde. Et enfin ce CDR blanc 2019, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des nuances de pomme et de narcisse, de bouche fraîche.

Anne Dayre-Foucher
8, avenue des Bosquets
84232 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :04 90 83 72 87
Email : comtelauze@wanadoo.fr
Site personnel : www.comtedelauze.fr

Jean-Marie NAULIN


Très belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 15 ha.  Yvette Naulin est “plus que satisfaite de la vendange 2018, elle est superbe, malgré la sécheresse de l’été, un bel orage ainsi qu’une semaine de rosée matinale, ont permis de gorger les grains et de nous donner des jus qualitatifs et en quantité. Pour Jean-Marie Naulin, “sont à la vente cette année, les Petit Chablis, Chablis, Chablis Premiers Crus Beauroy 2019, Fourchaume 2018 et 2019. Le manque d’eau, nous dit-il, a réduit la récolte 2019, néanmoins, les vins sont stables et actuellement sur lies pour avoir plus d’arômes, ils sont fruités et ressemblent aux vins des trois années précédentes. La qualité est bien présente, la quantité n’a pas suivi.” Superbe Chablis Premier Cru Beauroy 2017, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, c’est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux en bouche avec des nuances de pomme, de musc et de miel, un vin parfait avec, par exemple, un brochet aux girolles ou une terrine de saumon aux amandes. On se fait plaisir également avec ce Chablis 2017, tout en délicatesse, où dominent les agrumes et les petits fruits secs, d’une belle finesse, tout en structure et parfums, ample et persistant, suave, où s’entremêlent en bouche les fruits et les fleurs fraîches. Il y a le Chablis Premier Cru Fourchaume 2016, minéral, typé, au nez de fumé typique, très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche. Quant au Petit Chablis 2017, il est bien vif et frais, parfait avec une mayonnaise de tourteaux aux pommes Granny-Smith ou une quiche au saumon, par exemple.


6, rue du Carouge
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 40 95
Email : domainenaulin@orange.fr
Site personnel : www.domaine-naulin-chablis.fr

DOMAINE GOURON


Fondé en 1946 par René Gouron, le domaine se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 1980. Désormais, ce sont les petits-enfants Laurent et Stéphane qui vinifient et commercialisent ensemble les vins provenant des 30 ha de la propriété. Le domaine est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaires et argilo-siliceuses, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruitée en plaine et corsée sur les coteaux. Toute l’année un travail important est effectué à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de l’environnement. Les vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Vous allez adorer ce Chinon rouge cuvée Vieilles Vignes 2014, un pur Cabernet franc issu de vignes de plus de 45 ans, puissant et complexe, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, c’est un vin aux tanins bien fondus, bien équilibrés, charnu, d’excellente garde. Leur Chinon cuvée Terroir 2017, a une jolie robe, bouqueté, un nez de petits fruits rouges macérés, une très bonne charpente, il est très charmeur et tout en rondeur. Remarquable Chinon rouge 2018, (fermentation, macération, puis élevage en cuves Inox), souple, parfumé (griotte, prune, humus), bien charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins mûrs et savoureux. Et le Chinon rosé, de robe très limpide, au nez subtil de fraise, sec et friand, vif et parfumé en bouche.


La Croix-de-Bois
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 15 33
Télécopie :02 47 93 96 73
Email : info@domaine-gouron.com
Site : gouron
Site personnel : www.domaine-gouron.com


> Nos dégustations de la semaine

Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Henri Duboscq (voir Haut-Marbuzet) et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand dans ce vignoble de 12 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac.

?On ne peut pas comparer le terroir de Layauga-Dubosq à celui de Haut-Marbuzet, nous explique Henri Duboscq. Ici, nous avons des sols d?argile. L?ambition de Haut-Marbuzet est la grandeur, l?ambition de Layauga est la gourmandise et le plaisir.
Dans le Haut-Médoc, on fait des vins un peu rustiques. De nos jours, avec le réchauffement climatique, l?inconvénient du terroir est un peu gommé, la chaleur permet aux raisins de bien murir. Château Layauga-Duboscq 2018 est un vin que l?on pourra boire peu de temps après la mise en bouteilles, ils seront succulents à déguster en 2020-2021. On doit toujours considérer le prix, par rapport à la qualité. On peut se régaler avec des vins du Château Layauga-Duboscq à 12 euros, c?est appréciable ! On ne peut commenter les vins sans parler des prix ! Ce sont des vins à boire assez jeunes, même si pour gommer la rusticité des vins du Haut-Médoc, je pratique un élevage ?à la bourguignone? avec bâtonnages en remettant les lies en suspension, c?est un élevage onéreux mais cela en vaut vraiment la peine!
Château Layauga-Duboscq 2016 est d?une belle constitution vineuse alors que le 2017 est plus marqué par la distinction, l?élégance. Dans mon élevage, je privilégie le fruit, ici, les merlots et les petits verdots donnent de la rondeur au vin. 2016 aura une longévité supérieure au 2017. Ce sont des vins de convivialité, des vins de plaisir. Les grandes appellations ont une vocation un peu plus cérébrale et, le Médoc, est plus axé sur les vins-plaisir. Nous sommes attachés à la culture de la vigne puisque, dans les deux propriétés, sans être Bio, j?ai supprimé un traitement anti pourriture, je l?ai remplacé par un traitement par confusion sexuelle, je laboure 90 % des sols des deux propriétés pour ne plus désherber, j?observe une vigilance et une évolution vers le respect absolu de l?environnement.?




Une vraie gourmandise, en effet, que ce Médoc cuvée Renaissance 2016, 50% de barriques neuves, de bouche délicate, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c?est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique de ce très grand millésime bordelais. d'un beau rouge profond, de garde, bien entendu. 
Le 2015, a une belle robe rubis foncé, un vin représentatif de ce grand millésime, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, aux nuances de cassis et de sous-bois au palais, tanins soyeux mais denses, belle garde.
Excellent 2014, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, un vin bien caractéristique de ce millésime médocain, qui mêle structure et rondeur. Le 2013, de robe pourpre soutenu, parfumé, séveux, est généreux et persistant en bouche. 
Le 2012, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d?épices en finale. Le 2011, où l?élégance prime, est un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices. 
Le 2010, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée au palais.
Le 2009, d?un beau rouge profond, riche en fruits rouges et noirs, ample et structuré, tout en persistance d?arômes, tout en bouche, est à la fois puissant et gourmand. Excellent 2008, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs, de belle couleur, parfumé, bien structuré, généreux comme ce 2006, de jolie robe grenat, aux arômes de fruits rouges, d?épices, de gibier, aux tanins bien enrobés, et le 2005, premier millésime, de bouche corsée et souple, qui développe un nez intense, marqué par des notes de petits fruits rouges à noyau, tout en arômes.


Henri, Bruno et Hugues Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net


Château des ARNAUDS


Propriété familiale transmise de père en fils depuis plus de quatre générations. C?est aujourd?hui l?arrière-petit fils de Jacques Arnauds qui gère ce domaine de 14,5 ha. Un vignoble sur deux appellations, Lalande-de-Pomerol et Bordeaux, planté pour 85% en Merlot et le reste en Cabernet franc, avec un sol qui concentre différents composants : graveleux ou sablo-limoneux-graveleux. Etant proche du confluent de la Dordogne et de l?Isle, nos parcelles bénéficient d?un ensoleillement, de chaleur et d?humidité très favorables à la culture de la vigne. Le vignoble est cultivé de façon à respecter le terroir avec un enherbement maîtrisé.
?Touchée par le mildiou, la vendange 2018 nous a néanmoins gâtés qualitativement, nous précise Sébastien Godineau. Superbe potentiel, fruits bien mûrs, bien colorés, de beaux tanins, de la puissance, de garde, un vin supérieur à 2016.
En vente en 2019 : Château des Arnauds 2015, 2016 et, en fin d?année, le 2017. Nous nous efforçons, nous dit-il, de reconstituer notre vignoble et nous nous dirigeons vers le Bio.?
Cela donne ce remarquable Lalande-de-Pomerol 2015, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, de robe pourpre, de bouche généreuse, avec des nuances très présentes de framboise, de sous-bois et d?épices, il est tout en persistance au palais. Le 2014, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d?humus, ferme et persistant en bouche, est un vin gras, corsé, aux tanins puissants et mûrs, c?est un vin que l?on vous suggère avec une pintade aux lardons et au céleri ou des paupiettes de veau aux olives vertes.
Vous aimerez aussi ce Lalande de Pomerol cuvée Prestige 2015, aux tanins riches, aux connotations caractéristiques de fruits frais et de sous-bois, alliant une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche. Le 2014, charnu, a des nuancess de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux. Excellent Bordeaux Le Plaisir des Arnauds 2016, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, après un passage à basse température de 2 à 4 jours, fermentation en cuves ciment, élevage en cuves Inox 6 à 15 mois, un vin séducteur, de bouche dominée par la violette et la fraise.

Sébastien Godineau
Le Bourg
33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 09 77 06 49 52 et 06 15 88 90 90
Email : chateau.arnauds@orange.fr
www.chateaudesarnauds.fr


Château BOIS CARRÉ


Un vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
Une réussite avec ce Médoc 2016, médaille d?Argent concours Bordeaux 2018, corsé et savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche persistante, de belle garde. Le 2015, médaille d?Or au concours de Mâcon développe des arômes de fruits mûrs, classique de ce millésime, le vin est corsé, aux tanins denses et bien équilibrés, à la bouche parfumée (prune, épices). Le 2014, alliant rondeur et charpente, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur une côte de bœuf flambée ou une épaule d'agneau braisée.
Le 2013 est de bouche intense et dominé par la mûre, alliant souplesse et intensité aromatique. Beau 2012, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche parfumée (fraise des bois), riche et fondue, au nez où se mêlent la truffe et l?humus, charnu comme il se doit, de jolie garde mais que l?on peut déjà apprécier avec une selle d'agneau en persillé de truffe ou un ragoût de bœuf.

David Renouil
1, rue de Mazails
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Tél. : 05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
Email : vanessadavid33@hotmail.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019

 



CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE


Château La CANORGUE


Domaine de la CHAISE


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château de La GRENIERE


Domaine GUIZARD


Château FONTESTEAU


Château du MOULIN VIEUX


Henry NATTER


Domaine Nathalie et David DRUSSÉ


Domaine René CACHEUX et Fils


Domaine de FAMILONGUE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château VIEUX TOURON


Château CORBIN MICHOTTE


CHARPENTIER


R. RENAUDIN


Domaine CRÊT des GARANCHES


Château BOVILA


Champagne R.H. COUTIER


ROYER Père et Fils


Domaine Guy BAUDIN et Fils


H. GOUTORBE


Château LAUDUC


Château Les GRAVES


Château BELLEGRAVE


DARTIGALONGUE


Domaine de MAGALANNE


HUBER et BLÉGER


Guy LARMANDIER


Maison ZOELLER


Domaine La MEREUILLE



DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU LA GALIANE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales